Danser au bord de l’abîme

Résumé : « Emma, quarante ans, mariée, trois enfants, heureuse, croise le regard d’un homme dans une brasserie. Aussitôt, elle sait. »

Ce roman, je l’ai vu un peu partout en librairie, sur Instagram et j’ai lu pas mal d’articles écrits dessus, mais je l’ai débuté que lorsqu’on en a parlé avec le club de lecture dans lequel je suis #labouquinerieclub si cela vous intéresse de nous suivre d’ailleurs !

Malgré tout cela je n’avais pas encore sauté le pas bien qu’il m’appelait de partout !

Ce qui me tournait encore et encore dans la tête depuis que je l’avais aperçu la première fois c’est son titre « Danser au bord de l’abîme »…

Je trouve ce titre tout à fait délicat et il ne promet quelque part rien il nous laisse maître de notre imagination et ça… j’adore !

Concernant son auteur j’avais déjà lu « La liste de mes envies » sans être autant transportée que ce roman-là. J’en ai quelques souvenirs, mais trop maigres pour vous en toucher quelques mots. J’ai lu ce livre il y a 6 ans quand même…

couv47854283

Dans Danser au bord de l’abime…

J’ai véritablement laissé Grégoire Delacourt m’emmener dans cette histoire sans attendre ni m’imaginer quoi que ce soit comme éventuel rebondissement/fin ou que s’ai-je. Pourquoi vous allez me dire ? Parce que j’ai bu ses mots je ne les ai pas seulement lus, j’ai fait énormément de pauses durant cette lecture. Cela s’explique, j’ai trouvé ce livre très riche. Il peut toucher tellement de monde selon moi. Il évoque des sujets divers. Même de simples éléments quelques lignes parfois pas plus de trois peuvent vous pousser aux larmes, aux rires, à la peur ou tout simplement vous faire revivre vos propres souvenirs perdus… L’intérêt ne serait pas dans cet article de vous confier les grandes lignes de cette histoire, mais vraiment de vous préparer à vous laisser transporter, de laisser vos émotions parcourir ce livre et s’envoler, éclater, vibrer au mouvement de ces lettres entremêlées…

J’ai profondément aimé ma lecture et espère t’avoir donné envie de le découvrir, dis-moi ça en commentaire et si tu l’as déjà lu donne moi ton ressenti ça me fera extrêmement plaisir !

Bien à toi, Guillemette.

Publicités

Nos lectures d’ado …

Coucou tout le monde ! 

Je vous fais ce petit article pour parler adolescence rébellion, ou pas d’ailleurs et ainsi s’intéresser aux lectures qui nous ont marqués durant cette magnifique/horrible période qui a été la notre !

Alors oui je n’ai « que » 20 ans, mais dans l’année des 21 ! (Majorité à l’international attention !)

Je pense avoir, sans pour autant être une adulte confirmée, bien passé ce cap de l’adolescence ! 😉

Je vous propose donc un retour en arrière lointain ou moins lointain en fonction de chacun afin de découvrir ou de redécouvrir des lectures qui ont été cruciales, ou en tout cas assez marquantes pour nous durant cette époque…

Je vous invite à me donner 1, 2 ou 3 voir plus si vous le pouvez, lectures qui ont marqué votre adolescence en commentaire (ça me prouvera que vous avez bien lu mon article hihi). Nous pourrons ainsi échanger en commentaire. J’en profites pour vous dire de ne surtout pas hésiter à vous abonner au blog à liker l’article voir même à aller faire un tour sur d’autres je verrai que vous êtes passé et mon but avant toute chose a été de partager mes lectures, et c’est totalement le but de cet article en particulier ! : D

Pour ma part, voici les miennes…

  • E=MC2 mon amour de Patrick Cauvin

Résumé : « La rencontre de deux enfants surdoués de deux milieux totalement différents. Ils vont tomber passionnément amoureux et leurs familles feront tout pour les séparer… »

Ce livre a marqué mon adolescence et je l’ai lu tout simplement (la première fois) parce que c’est un livre qui a appartenu à ma maman ! Et oui, ma merveilleuse petite maman ! Ce livre m’a marqué par sa subtilité sa beauté et sa simplicité malgré tout. Je ne l’ai pas trouvé particulièrement complexe, mais il m’a beaucoup occupé j’étais totalement dans mon élément en le lisant et je compte d’ailleurs le relire cette année pour me rappeler ces bons moments de lecture passé en sa compagnie…

  • Reste avec moi de Jessica Warman

Résumé : « Le matin de ses 18 ans, la belle et riche Elizabeth se réveille sur le bateau où s’est tenue sa fête d’anniversaire. Soudain, elle voit son propre corps flotter à la surface de l’eau. Pourquoi est-elle là, spectatrice de sa propre mort ? Une narratrice devenue fantôme qui enquête sur son propre meurtre, voilà une idée originale qui donne un thriller psychologique novateur et palpitant. »

Mon premier thriller psychologique les amis ! Il est vrai qu’au fond de moi se cache une partie plutôt sombre dans le sens où j’adore les thrillers de base, mais alors avec de la Psychologie en plus… mamamia que c’était bon ! Si vous ne l’avez pas lu je vous le conseille à 110 %, bien qu’il soit destiné je dirai aux adolescents dès 13 ans… foncer ! Je trouve que ce roman est très bon pour de la jeunesse quelque part.

  • Le journal d’Anne Franck

Résumé : Anne Frank est née le 12 juin 1929 à Francfort. Sa famille a émigré aux Pays-Bas en 1933. À Amsterdam, elle connaît une enfance heureuse jusqu’en 1942, malgré la guerre. Le 6 juillet 1942, les Frank s’installent clandestinement dans « l’Annexe » de l’immeuble du 263, Prinsengracht. Le 4 août 1944, ils sont arrêtés sur dénonciation. Déportée à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen, Anne meurt du typhus en février ou mars 1945, peu après sa sœur Margot. La jeune fille a tenu son journal du 12 juin 1942 au 1er août 1944, et son témoignage, connu dans le monde entier, reste l’un des plus émouvants sur la vie quotidienne d’une famille juive sous le joug nazi. Cette édition comporte des pages inédites.

Son histoire est bouleversante, je ne sais pas quoi dire de plus, c’est une œuvre à lire et à relire pour ne pas oublier la violence de l’humanité, car malheureusement, c’est un fait, elle ne s’éteindra probablement jamais.

C’est un livre que j’ai retrouvé chez mes grands-parents que ma mère a lu aussi, et c’est le premier livre qui parle de la guerre que j’ai lu. Sincèrement j’ai dû le lire avant mon adolescence pour la première fois autour de mes 10ans, mais je l’ai trouvé tellement dure à l’époque que j’ai du passé certains passages. J’en avais tout simplement peur, peur que ça arrive à ma famille, peur que ces choses reviennent nous hanter tous…

Bien que certaines choses ont été nuancés ou critiqué, et que certains articles ou que certaines personnes ont pu critiquer cet ouvrage, je vous assure que de le lire en hardback à cette période avec l’odeur des vieux livres dans des pièces pas forcément éclairées, ça ne fait que réveiller la terreur qui a été couchée sur papier.

(Oui l’enfance, adolescence, c’est aussi lire sous la couette avec une petite lampe de poche, on l’a tous fait, ne le niez pas, tout comme le mp3 ou les baladeurs pour les plus anciens d’entre nous…)

  • L’étranger (suis-je vraiment dans l’obligation de te donner son identité ? Vraiment ?) Bon aller, du grand, du célèbre Albert Camus !

Résumé : (si tu ne l’as pas encore lu, tu attends quoi ? De passer le bac français ?)

« Quand la sonnerie a encore retenti, que la porte du box se soit ouverte, c’est le silence de la salle qui est monté vers moi, le silence, et cette singulière sensation que j’ai eus lorsque j’ai constaté que le jeune journaliste avait détourné les yeux. Je n’ai pas regardé du côté de Marie. Je n’en ai pas eu le temps parce que le président m’a dit dans une forme bizarre que j’aurais la tête tranchée sur une place publique au nom du peuple français… »

Avant d’en dire plus, sache que j’aime autant les belles phrases philosophiques (oui il y en a qui ont aimé les cours de philo, ça arrive) que poétique… Mais ce que j’aime surtout lire comme écrire ou même parler ce sont des textes davantage portés sur le réel, le vrai. Certes, ce n’est pas nécessairement beau, mais qui percute qui fait naître des émotions chez le lecteur qui bouleverse sans que l’on s’y attende vraiment, car le style justement nous parait très simple. Je trouve que la force d’Albert Camus réside dans ce pouvoir, ce côté artistique, jouer avec des mots simples, des mots communs que l’on emploie tous et qui réussisse à nous scotcher ! L’art d’utiliser les mots… L’art de toucher tout le monde, plus grand comme plus petit.

Je suis absolument en amour avec sa plume…

Si vous ne souhaitez pas le lire, ou que vous l’avez lu et que vous souhaitez l’écouter, il y a une version audio absolument géniale qui existe pour ce roman.

https://www.youtube.com/watch?v=fFioeepGGVY

Si tu as lu le titre, tu dois connaitre la raison de l’emploi du mot « géniale ».

Voilà, j’espère que mon partage vous a plus, j’attends avec impatience, vraiment de vous lire…

Je vous ai livré quatre livres différents, mais qui illustre plutôt bien mes goûts qui continuent aujourd’hui de me faire vibrer, mes coups de cœur, mes classiques, tout cela à la fois ! 

Je n’ai bien entendu pas évoqué Molière, je me suis dit que je n’allais pas parler ici de théâtre pour la simple et bonne raison que tout le monde n’en lit pas et que je vous en ai déjà beaucoup parlé sur Instagram notamment. D’autant que Molière est ma vie, à partir des instants où j’ai commencé à lire ou à faire du théâtre ce n’est donc pas une découverte d’adolescence ! 😉

Et toi, les as-tu lus ? 

Bien à toi, Guillemette♥

KONMARI : action !!

LE livre phénomène japonais : plus de 2,3 millions d’exemplaires vendus !

Consultante japonaise en rangement, Marie Kondo est l’auteur de la méthode KonMari (la magie du rangement”, First, 2015), une approche révolutionnaire du rangement qui transforme littéralement la vie de ses lecteurs.

C’est dès son plus jeune âge que la Japonaise Marie Kondo se passionne pour les intérieurs ordonnés et les espaces bien rangés. Elle se met alors à pratiquer un rangement assidu dans sa chambre, puis dans les autres pièces de la maison familiale. Aujourd’hui, après avoir épuisé toutes les méthodes existantes, elle a créé sa propre méthode, en tant que consultante en rangement. Son entreprise à Tokyo connaît un vif succès. Ses cours sont mondialement prisés, elle a déjà une liste d’attente de plusieurs.

Je te laisse une courte vidéo qui explique très bien l’une de ses méthodes : le pliage.

Si tu te poses la question c’est bien elle en vidéo & si tu ne comprends pas l’anglais ne t’en fais pas on comprend très bien grâce aux images ! 😉

J’ai absolument adoré la méthode KonMari, en effet, cette jeune femme s’est découvert une passion pour le rangement, l’organisation et surtout la simplicité. Elle a réussi à en faire profiter les personnes autour d’elle et ses astuces sont devenues un phénomène mondial.

Ce livre fait 220 pages et est totalement accessible il se lit très vite je l’ai lu en trois fois, 50 pages en voitures, 30 pages à un autre moment où je n’avais pas le temps, et le reste une heure lors d’un après-midi… Je l’ai espacé sur trois jours sachant que c’était du 1er janvier au 3 alors que j’étais totalement malade, vous me croirez ou non, j’ai mis en pratique ses conseils au bout de seulement 80 pages alors que je passais mon temps à me moucher ! J’ai vidé 6 sacs poubelles de 50 L alors que j’avais « rangé » la semaine passée, et ce pour une pièce et demie seulement ! J’ai jeté en plus une armoire totalement broyée, et donné un gros sac de 50L de vêtements (à moi et à mon frère).

Aujourd’hui, je me sens beaucoup plus productive, je ne passe plus 30 ans à m’habiller le matin, je sais où tout se situe. Il me reste encore à faire adopter cette méthode au reste de ma petite famille, ma mère va s’y atteler ces prochains jours, et j’espère vraiment qu’on pourra ensemble s’atteler au reste de la maison.

Et toi alors ? Quand est-ce que tu vas apprendre à ranger ?

Je t’assure que tu n’as pas la moindre idée de ce que ce mot signifie…

Bien à toi,

Guillemette

PS: Laisse moi un petit commentaire pour me dire si tu connais / a mis en pratique / veut tenter l’expérience / me parler de ta progression … Cela m’intéresse vraiment !!!

Un goût de cannelle et d’espoir

Auteur : Sarah McCoy

Titre : Un gout de cannelle et d’espoir

Titre original : The baker’s daughter (2012)

Pages : 511

Sortie en novembre 2017

Résumé : Allemagne 1944. Naïve et innocente, Elsie traverse la guerre à l’abri de la petite boulangerie de ses parents et sous la protection d’un officier nazi, loin d’être indifférente à son charme. Lors de la soirée de Noël du parti, elle échappe de peu à un viol grâce à un petit garçon juif. Seul et sans défense, il demande à la jeune fille de le cacher. Prendra-t-elle le risque ? États-Unis, de nos jours. À quatre-vingts ans, Elsie s’active toujours derrière les fourneaux de sa boulangerie. Elle rencontre Reba, une journaliste venue l’interroger sur les fêtes de Noël du passé…

Ce roman est à classer dans le genre historique et pour cause !

Ce livre est rempli et cela se comprend à la fin de l’ouvrage, de nombreuses références que nous pouvons retrouver dans nos histoires familiales.

J’ai beaucoup aimé que ce roman soit écrit du point de vue allemand. Cela change des nombreuses lectures que j’ai pu avoir par le passé.

L’appétit est souvent bien venu avec ce roman, moi qui suis gourmande (pour ne pas dire très) cela m’a beaucoup plus ! Bien que j’aurai bien aimé gouté au pain d’épices d’Elsie (pour ne citer qu’une de ses nombreuses spécialités).

Ce roman a été l’une de mes lectures préférées de 2017, nous sommes le 31 décembre. Je ne pense pas me tromper !

Ce roman m’a bouleversé, attendri, déchiré, apeuré, et il m’a presque fait pleurer, j’ai eu plusieurs fois les larmes qui me sont montées notamment à la fin !

Je ne me suis absolument pas ennuyée durant ma lecture. Ce fut un moment absolument délicieux. Je remercie encore Stéphanie de la chaine Pikiti bouquine sans qui mes derniers jours de décembre auraient été déprimants.

Je vous conseille ce roman pour plusieurs raisons :

  • Ne pas oublier…C’est important
  • En connaitre davantage sur cette période
  • Renouer avec l’Allemand
  • Ressentir de nombreuses émotions
  • Être accompagné(e) durant l’hiver

Lorsque je dis « renouer avec l’allemand » j’entends par là que pour ma part, et cela n’engage que moi, j’ai toujours eu du mal avec cette langue de par mes cours d’histoire, les histoires de familles aussi et tout simplement l’avis que je m’étais moi-même construit.

J’ai toujours été en recherche d’information sur cette période, heureuse de lire des livres et encore des livres sur cette période que ce soit du point de vue des différences notamment avec « Le silence des rails » de Franck Balandier. Je pense que cette envie de chercher à connaitre cette période est directement la cause du Journal d’Anne Franck.

« Si c’est un homme » de Primo Levi a également été une lecture très poignante pour moi si bien que j’eusse agrémenté ma lecture de nouvelles informations recherchées auprès de ma famille, d’Internet et de livres ou albums à ce sujet.

Une dernière raison de vous le procurer ? Sa couverture dorée et en relief juste sublime !

Merci aux éditions Pocket pour avoir sortie une si belle édition de ce roman ! 

2018 is coming

Nouvel An rime souvent avec «Bonne Résolution»! Je ne t’apprends rien cher lecteur, du moins, je pense…

Alors voilà nous sommes aujourd’hui le 27 décembre 2017 et je suis en pleine réflexion pour ce qui est de mon organisation de l’année qui arrive. Non pas que je sois une grande adepte des résolutions, mais plutôt des objectifs au fur et à mesure que j’en accomplis!

Je t’explique…

Pour moi, les bonnes résolutions, c’est du flan. Prononcé avec un coup dans le nez, un bidou trop rempli par les fêtes qui nous donne envie en regardant les photos sur instagram de changer nos habitudes et d’enfin nous mettre au sport! (une fois le premier janvier passé, évidemment) Oui, crois-moi, il y a beaucoup trop de gens qui pensent à ça. 

Sauf que moi, cette année, j’ai comme objectif de profiter d’être plutôt privilégiée. Tu as un ordinateur? Un téléphone? Une tablette? Alors toi aussi, tu es privilégié, et même riche. Je te le promets et tu es riche parce que tu as plus ou moins une famille en bonne santé, plus ou moins une famille avec laquelle tu t’entends… Mais surtout tu es riche parce que tu es le maître de ta propre vie. C’est pourquoi comme nous sommes pareils je vais t’offrir ces quelques lignes pour t’exposer ma vision de nouvelle année.

J’ai comme projet de ne pas me laisser dépasser par les évènements, je pense qu’il faut en avoir reçu pas mal dans les dents par le passé pour penser comme je le fais du haut de mes 20 ans. 

Quand on vous rabaisse sans arrêt, durant votre scolarité, à la maison, dans votre famille, parfois même par la personne que vous aimez «profondément» cela vous affaiblit et vous êtes forcément irritable plus facilement, et cela sera très vite pointer du doigt, et les sorciers pourront très facilement utiliser cette faille. Très facilement, crois-moi. 

Mais voilà, il faut se ressaisir; se dire qu’il y a toujours plus grave, qu’importe la situation, car oui, il y a plus grave.  Ce n’est pas en écoutant ce que les autres proches/famille/amis te disent que tu vas réussir à atteindre tes rêves. NON.

Enlève-toi ça de la tête, tu vaux mieux que ça.

Tu vas mettre en place un emploi du temps millimétré pour organiser ta journée pour commencer. Chaque journée.

J’ai pour ma part acheté un livre avec un cahier d’activité qui va avec et que je vous recommande de vous procurer le plus rapidement possible. Il est disponible en médiathèque si vous ne pouvez pas l’acheter. The Miracle Morning de Hal Elrod. Ce livre va changer votre vie, et ce n’est pas une phrase dans le vent. Absolument pas.

 

Ce qui vous manque pour mettre en action ces «résolutions» ou ces habitudes c’est tout simplement de l’énergie. Penses-tu sincèrement que te coucher a des heures que je ne citerai même pas vont t’aider à réussir tes examens; à performer au travail? La réponse est non. Il est important, lorsque cela est possible de se coucher avant minuit l’idéal est de ne pas dépasser 22 h en théorie. Je ne sais pas si tu le savais, mais le temps idéal du sommeil est de 7 h 15, bien sûr chacun doit apprendre à gérer son sommeil du mieux qu’il le peut.

Seulement voilà, si la dernière chose que nous faisons est de regarder nos écrans… Cela retarde de 20 min notre sommeil, et c’est bien dommage, la lecture quand a-t-elle fait travailler le cerveau, mais de manière saine! Cela nous permet de nous endormir sereinement, bien entendu les lectures du soir ne doivent pas trop nous amener à trop réfléchir, ça aussi c’est mauvais. 

Personnellement, je vais te donner mon rythme que j’ai réussi à mettre en place, mais que j’ai mis en pause un certain temps et que je recompte prendre dès le 1er janvier au soir.

1. Coucher 22H maximum.

2. Au coucher mettre le réveil pour 7 h 15 plus loin…. 5 h 15! (si je me suis couché plus tôt ce sera plus tôt) 

3. Boire un verre d’eau! (On n’en boit pas assez, et cela permet d’hydrater ton corps que tu n’as pas hydrater pendant environ 7/8 h.)

4. Faire du sport : pour ma part j’utilise un tapi de gym assez épais pour ne pas me faire mal au dos et j’enchaine pendant une vingtaine de minutes : une série comprenant la planche, la chaise, des abdos, des squats tout cela dans le but de muscler mes muscles qui me servent à avoir moins mal à divers endroit de mon corps dû à des petits soucis que je garderai entre mes médecins et moi même. Tu peux aussi aller courir ou faire du vélo par exemple.

5. Une séance de méditation (j’intervertis la 4 et la 5 en fonction de mes envies).

6. Je vais prendre ma douche sans mettre l’eau trop chaude. (même si c’est tentant, tu viens de faire travailler tes muscles, ce n’est pas top top et pour les cheveux non plus! astuce beauté à 2 50 $ qui peut te permettre de m’écouter et qui est vrai)

7. Je vais prendre le repas le plus important de ma journée : mon petit déjeuner. Un Bowl cake, un jus d’orange, un fruit genre clémentine en hiver comme en ce moment. Parfois ce peut être en fonction de la période, du raisin avec un Yaourt nature mélangé sans rajouter de sucre.

Ennemis pour votre énergie, ce qui sera trop lourd et qui n’apportera rien de bon : croissant/pain au chocolat/chocolatine (vous ne disputez pas en commentaire) tout ce qui est gâteau industriels tous les trucs chimiques qui vous feront gaspiller le sport du matin! Beurk. Ne rajouter pas de sucre ou de sels dans vos plats si cela n’est pas nécessaire,  c’est pour vous!

Ce que vous devez comprendre avec ces quelques astuces, c’est qu’elles vont vous permettre d’avoir plus de temps. Plus de temps pour vous avancer, pour travailler plus rapidement, plus efficacement et ainsi rayonner dans vos projets et réaliser les rêves qui sont les vôtres.

Si vous n’essayez pas, vous ne saurez jamais si cela aura pu fonctionner. Si vous essayez et que cela ne marche pas, vous n’aurez pas de regrets, si vous essayez et que cela fonctionne, cela vous permettra de gagner en confiance et en estime de vous.

Si déjà vous fonctionnez comme ça vous pourrez au fur et à mesure changer beaucoup plus de choses, et garder ce mode de vie vous sera bien plus bénéfique que de rester planté sur votre canapé à rêver en couleur sans rien mettre en place.

Bien à vous,

Guillemette

 

 

 

Eleanor Oliphant va très bien

Titre : Eleanor Oliphant va très bien/ Eleanor Oliphant is Completely Fine

Auteur : Gail Honeyman

Éditeur : Fleuve Éditions

Résumé 

Eleanor Oliphant est un peu spéciale.

Dotée d’une culture générale supérieure à la moyenne, peu soucieuse des bonnes manières et du vernis social, elle dit les choses telles qu’elle les pense, sans fard, sans ambages.

Fidèle à sa devise «Mieux vaut être seule que mal accompagnée», Eleanor évite ses semblables et préfère passer ses samedis soir en compagnie d’une bouteille de vodka.

Rien ne manque à sa vie minutieusement réglée et rythmée par ses conversations téléphoniques hebdomadaires avec «maman».

Mais tout change le jour où elle s’éprend du chanteur d’un groupe de rock à la mode.

Décidée à conquérir de l’objet de son désir, Eleanor se lance dans un véritable marathon de transformations. Sur son chemin, elle croise aussi Raymond, un collègue qui sous des airs négligés, va lui faire repousser ses limites.

Car en naviguant sur les eaux tumultueuses de son obsession amoureuse et de sa relation à distance avec «maman», Eleanor découvre que, parfois, même une entité autosuffisante a besoin d’un ami…

Mon ressenti  

Je ne vais pas tourner longtemps autour du pot. Ce roman a été pour moi une pure merveille. En effet, le personnage d’Eleanor a vécu énormément de choses difficiles, mais ce qui est très intéressant est sa manière de le raconter. En effet, le rythme peut paraitre lent si l’on a du mal à rentrer dans l’histoire, mais en réalité c’est là tout le cachet de l’œuvre de Gail Honeyman. Eleanor est une personne à la fois, forte et courageuse, mais aussi très fragile. Cela est très important, car il renvoie, je trouve, à l’auteur des échos de sa propre vie. J’entends par là que l’on peut facilement s’identifier aux évènements qu’elle peut vivre par sa manière de décrire ses sentiments face à telle ou telle situation. 

Ce roman est  poignant, il ne m’a pas fait pleurer, il m’a toutefois énormément touché. Il m’a permis de ne pas finalement me sentir seule à penser d’une manière ou d’une autre sur des sujets tout à fait actuels. Ainsi je me suis rendu compte que des mots ou bien des maux peuvent être mis en lumière sur des choses qui peuvent sembler futiles ou si normales pour notre société qu’elle ne se remet jamais en question.

As-tu lu les lignes d’Eleanor? Si oui, fais-m’en part en commentaire, mon blog est fait pour qu’on échange nos ressentis. 

Je t’embrasse, Guillemette.

J’aime / J’aime pas

Les gars allez jeté un coup de d’œil chez ma copine Chloé de lecoinlecturedechloe ! Elle nous a créée un système du tonnerrrrrre ! J’aime de trop le concept alors lisez bien cet article 🤓🌟

le coin lecture de chloé

Amis lecteurs, serial readeren herbe ou confirmé,
Après Bookstagram ( ici ) je décide d’ajouter un peu de nouveauté sur le blog. Je ne sais pas si ce concept est innovant ( ou pas ), mais je vais vous exposer l’idée dans quelques minutes ( patience ) …

Avant toute chose, il faut revenir à l’origine de cette idée, de ce « concept ». C’est en faisant un tour (complètement par hasard bien évidement) à la bouquinerie que l’idée m’est venu.

Qu’est ce la bouquinerie ? 
Ne t’en fais pas, d’ici quelque jour un article te sera publié pour t’expliquer ou si tu meurs d’impatience de le savoir rend toi sur le blog de ma copine Julie ( ici ) car elle a écrit un super article où tout est expliqué de A à Z ou dernière solution rend toi sur le site de la bouquinerie que je…

View original post 454 mots de plus

Les reflets changeants • Aude Mermilliod

My pretty books m’a littéralement donné l’image à la bouche! J’ai très envie de me le procurer cet ouvrage est sublime en photo ! ❤

MyPrettyBooks - Blog Littéraire

Depuis que je suis bibliothécaire, j’ai la possibilité de découvrir un grand nombre de bandes dessinées et de faire de très belles découvertes, comme avec celle-ci, parue en août 2017.

View original post 460 mots de plus